fren

Animaux influenceurs & marketing : 4 éléments juridiques à garder en tête

Votre animal de compagnie est-il insta famous ?

Compte tenu de la popularité de marketing d’influence, nous avons souvent abordé le côté juridique de celui-ci sur notre blogue. Nous constatons toutefois la montée d’un nouveau genre d’influenceur : les animaux influenceurs (« pet influencers »).

Croyez-le ou non, il y a tout autant d’aspects juridiques auxquels vous devriez penser lorsqu’il est question d’animaux influenceurs que lorsqu’il est question d’influenceurs humains.

Voici donc 4 éléments juridiques à garder en tête si vous désirez faire croître la présence en ligne de votre animal de compagnie.

Notez que ce billet de blogue ne constitue pas un avis juridique formel, mais plutôt de l’information juridique. Si vous avez des questions sur les animaux influenceurs ou le marketing d’influence en général, envoyez-nous un courriel à info@artylaw.ca.

 

1) Avoir des contrats écrits est encore essentiel

Si votre animal de compagnie est en train de devenir un influenceur, vous devriez traiter les contrats et autres considérations d’affaire aussi sérieusement que si vous étiez l’influenceur en question.

Si une entreprise vous contacte pour un partenariat avec votre animal ou si un agent aimerait représenter votre animal de compagnie, prenez le temps de bien penser aux clauses que devraient inclure de tels contrats et idéalement, de faire réviser ces documents par un professionnel.

Pour plus d’informations, vous pouvez toujours jeter un coup d’œil à notre Guide juridique pour les influenceurs ainsi qu’à notre billet sur les contrats de gérance.

 

2) N’ignorez pas votre propre responsabilité

 Comme pour le marketing d’influence normal, il y a certaines lignes directrices qui doivent absolument être respectées lorsqu’il est question de publication de contenu commandité.

Les Normes de la publicité ont publié leurs lignes directrices sur la divulgation l’an passé. Nous avons aussi publié un billet résumant celles-ci que vous pouvez visiter en cliquant ici.

N’oubliez surtout pas qu’au Québec, vous, le propriétaire de votre animal de compagnie, êtes 1) responsable pour les agissements de votre animal et que 2) votre propre responsabilité est engagée à chaque fois que vous signez un contrat au nom de votre animal (puisque celui-ci ne peut signer ses propres contrats).

 

3) Le bien-être de vos animaux influenceurs avant tout

Si un contrat avec une marque requiert plus que quelques photos de votre animal prises à la maison (par exemple, si votre animal doit être présent sur un plateau pour une campagne publicitaire), n’oubliez pas de mettre le bien-être de votre animal avant tout et de vous assurer que les parties tierces qui participeront à une telle campagne comprennent les besoins de votre animal.

Si vous savez que votre animal requiert beaucoup de périodes de jeux, plusieurs périodes de repos, des marches fréquentes, etc., assurez-vous que votre animal pour profiter de ces pauses nécessaires en ajoutant des clauses pertinentes dans le contrat que vous aurez signé avec l’entreprise. Ceci est particulièrement important si l’entreprise travaille avec un animal influenceur pour la toute première fois.

 

4) N’oubliez pas votre propriété intellectuelle

Compte tenu de la grande popularité des animaux et des comptes d’animaux, il est facile de perdre le contrôle de votre contenu. Les photos d’animaux sont fréquemment partagées et repartagées sur les réseaux sociaux. Vous devriez donc vous assurer de surveiller fréquemment l’utilisation de vos photos, vidéos et autre type de contenu afin d’arrêter 1) toute utilisation non-autorisée de votre contenu et afin de 2) vous assurer que les comptes de votre animal peuvent être retracés à partir de ses photos et vidéos disponibles en ligne.

N’oubliez pas que les lois concernant la propriété intellectuelle continuent à s’appliquer même s’il est question d’images de votre adorable animal de compagnie. Si votre animal influenceur se retrouve dans du contenu que vous n’avez pas vous-même créé, assurez-vous d’avoir une permission écrite de la part du détenteur des droits d’auteur pour l’utiliser. Ceci s’applique aussi à toute marque désirant utiliser du contenu que vous avez créé sur leurs comptes de réseaux sociaux ou dans le cadre d’une plus grande campagne publicitaire.

 

Si vous avez des questions sur les animaux influenceurs ou le marketing d’influence en général, envoyez-nous un courriel à info@artylaw.ca ou cliquez sur le lien ci-dessous afin de réserver une consultation.

Avatar
À propos de l'auteure

Laissez un commentaire